Catégories
Non classé

Méfions-nous des Jean-Paul

Ne laissons-pas les mononcles Jean-Paul dominer la pandémie

Frédéric Bisson
Journaliste & camionneur longue-distance

Quand ma tante Cécile nous a montré une photo de son nouveau frigo en stainless, presque tous les participants de notre Skype familial se sont réjouis! En attendant la réouverture des magasins, elle venait de le pré-commander pour remplacer son vieux Westinghouse vert olive acheté chez Sears en 1984.

Alors que nous étions prêts à changer de sujet, le visage à moitié flou et mal cadré de mon oncle Jean-Paul a fini par s’animer sur nos écrans : « Ouin Cécile… C’est ben beau ton nouveau gadget mais as-tu pensé à ton dos qui te fait mal? Comment tu vas faire, dans 2-3 ans, pour sortir ta dinde dans le tiroir d’en bas du congélateur? »

En vlan! En 18 secondes, le vieux Jean-Paul venait de plomber l’ambiance et semer le doute dans l’esprit de Cécile. Le lendemain, elle téléphonait au magasin pour reporter son achat, le temps de « faire ses recherches » après la bombe que mon oncle avait fait exploser.

En ces temps de pandémie, j’ai la troublante impression qu’un vieux mononcle Jean-Paul se terre dans chaque comité ou réunion virtuelle, prêt à jeter un pavé dans la marre et à se féliciter d’avoir tué une bonne idée.

Il faut se méfier des Jean-Paul! Ceux qui – comme mon oncle – nourrissent leur égo blessé en suçant l’énergie, la fougue et l’ingéniosité des milliers de créateurs; ceux qui sèment le doute dans l’esprit des visionnaires et éteignent la lumière dans les pièces inondées de créativité.

Attention : je ne parle pas ici des Jean-Paul bienveillants qui sillonnent les allées d’une salle des nouvelles, d’un palais de justice ou d’un laboratoire médical, en posant les bonnes questions! (où était-il ce Jean-Paul lors de la commercialisation de la Thalidomide?)

Je fais plutôt référence au Jean-Paul « gratte-bobo ». Celui qui a brisé le moral de tous les parents et d’une enseignante pleine de bonne volonté à l’école Élan de Montréal. Celui qui a presque fait déraper la production du masque de filtration du Dr René Caissie.

Je soupçonne ce même Jean-Paul d’être responsable du tataouinage entourant la gestion des tests de dépistage rapide de la Covid-19; d’avoir réussi à fait douter le docteur Arruda sur l’importance des blitz de test aléatoires pour contrôler la transmission communautaire du virus.

Ah oui! J’oubliais de vous dire : mon vieil oncle Jean-Paul sera absent pour 2 semaines. Il est en quarantaine forcée après son retour de Pompano Beach où il s’est fait jaunir le teint en enfilant les daiquiris coconuts dans la « Florida Room » de sa roulotte.

En l’absence de Jean-Paul, j’invite donc tous mes amis Facebook à un grand brainstorm collectif. Allons-y de nos idées les plus folles, sans censures, pour changer l’air ambiant.

J’ose même proposer une idée: organisons des blitz de dépistages aléatoires grâce aux tests rapides. Le concept, semblable aux vastes opérations de contrôle de la vitesse sur les autoroutes du Québec pendant les longs weekends, pourrait redonner un semblant de sens à notre quotidien.

Par exemple: à une date précise, entre 7h et 9h, de Saguenay à Gatineau en passant par Montréal et Québec, invitons les milliers d’usagers du transport en commun, de clients du service à l’auto ou de travailleurs de la construction à se soumettre à un test rapide.

Je propose même donner un nom à cette vaste campagne de solidarité québécoise, comme on avait l’habitude de le faire pendant les grands conflits armés ou les raids contre la mafia et le crime organisé :

L’opération Jean-Paul!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s